Dumbledore "pas explicitement gay" dans "Les Crimes de Grindelwald"

Albus Dumbledore a une quarantaine d'années dans "Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald" (2018)
Albus Dumbledore a une quarantaine d'années dans "Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald" (2018)

David Yates, le réalisateur des deux premiers films de la saga "Les Animaux Fantastiques", a accordé une interview à Entertainment Weekly. Dans cet entretien, il en dit plus sur la façon dont la relation entre Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald sera restituée à l'écran.

 

En 2007, JK Rowling dévoilait en effet que le personnage de Dumbledore était homosexuel et qu'il avait eu un coup de foudre pour Grindelwald lorsqu'ils avaient passé un été ensemble à Godric's Hollow durant leur jeunesse. Cette nouvelle saga qui se déroule 70 ans avant celle d'Harry Potter revient sur la montée au pouvoir de Gellert Grindelwald. Le personnage de Dumbledore, joué par Jude Law, était annoncé dans le deuxième film et on pouvait donc s'attendre à ce que les amours de jeunesse de Dumbledore soient évoqués dans le film.

 

Et bien, ce ne sera apparemment pas le cas, puisque David Yates a déclaré que Dumbledore ne serait "pas explicitement gay" dans ce deuxième film. Il a ensuite ajouté : "Mais je pense que tous les fans sont au courant de cela. Il a eu une très intense relation avec Grindelwald quand ils étaient de jeunes hommes. Ils sont tombés amoureux des idées de l'autre, de l'idéologie de l'autre et de l'autre."

 

Le réalisateur décrit Dumbledore comme un "anti-conformiste et un rebelle. C'est un enseignant passionnant à Poudlard. Il est spirituel et a un peu de tranchant. Il n'est pas ce vétéran âgé. C'est un être vraiment vif. Et face à Johnny Depp comme Grindelwald, ils forment un incroyable couple."

 

L'homosexualité de Dumbledore ne sera donc toujours pas canonique après la sortie de ce deuxième film. JK Rowling a été parfois montré du doigt pour ne pas avoir inclus de personnages LGBT dans son intrigue. Une fois de plus, comme dans la pièce "Harry Potter et l'Enfant Maudit", ce pas ne sera pas franchi dans ce deuxième film. On peut le regretter, même si l'on sait déjà que les intrigues amoureuses ne sont jamais le point central des œuvres relatives au monde des sorciers de JK Rowling.

 

D'autant plus que cette relation pourrait bien être développée dans les trois films suivants de cette saga, comme JK Rowling l'avait évoquée en 2016 alors qu'elle venait de clore le script de ce deuxième film. Elle avait déclaré à l'époque : Je suis très à l'aise sur cette question, je voudrais dire oui, parce que c'est un histoire en cinq parties, il y a beaucoup à dévoiler sur leur relation. Vous verrez Dumbledore comme un homme plus jeune et troublé. Nous le verrons à une période d'apprentissage dans sa vie. En ce qui concerne sa sexualité, c'est une affaire à suivre."

 

EDIT 1/02 à 12:57 :

JK Rowling a réagi à la publication de cet interview et à la déception de certains de ces followers. Assez agacée, elle demande aux fans d'attendre la fin de la saga avant de juger le scénario... Elle laisse entendre que la relation Dumbledore/Grindelwald pourrait bien être explorée à un moment ou à un autre dans les trois derniers films...

 

"J'ai reçu des injures à propos d'une interview qui ne me concerne pas, à propos d'un scénario que j'ai écrit mais qu'aucune de ces personnes en colère ont pu lire, qui fait partie d'une série de 5 films dont un seul épisode est pour le moment disponible. C'est toujours très fun, mais vous savez ce qui encore *plus* fun ? "
*** Gif avec le message "Mute" ***


Écrire commentaire

Commentaires : 0