"The Cursed Child" : Noma Dumezweni réagit à la 'polémique' concernant le casting

Comme annoncé fin décembre, L'actrice anglaise Noma Dumezweni jouera Hermione Granger dans la pièce "Harry Potter and the Cursed Child" qui doit débuter dès le mois de juin 2016 à Londres. 

 

Elle a réagi pour la première fois, dans une interview accordé au quotidien londonien Evening Standard, aux critiques de certains fans qui ne comprenaient pas le choix d'une "Hermione noire" (voir notre article concernant cette 'polémique' et la réaction de JK Rowling).

 

Noma Dumezweni a ainsi déclaré à Evening Standard qu'elle avait rencontré nombre de préjugés "inconscients" alors qu'elle passait des essais pour des rôles dans le passé, mais que personne ne s'était jamais interrogé sur sa capacité à interpréter un rôle à cause de sa couleur de peau.

 

L'actrice d'origine swazi a ajouté à propos des critiques sur le choix de la production de la caster : "Cela découle de l'ignorance. Ils [les critiques] ne veulent pas prendre part à l'acte créatif. Dire que cela ne correspond pas à ce qui était prévu [dans l'oeuvre de JK Rowling], prouve un manque d’imagination."

 

"Je ne pense pas qu'ils savent comment le théâtre fonctionne. Mais nous serons là pour vous guérir, vous faire sourire et vous transporter ailleurs."

 

Elle a ajouté qu'elle n'aurait pas obtenu le rôle si elle n'y avait pas apporté sa propre interprétation.

 

Elle ne souhaite pas, comme d'autres acteurs anglais, quitter le Royaume-Uni pour les Etats-Unis en espérant obtenir de meilleurs rôles.

 

Elle conclut en ajoutant : "La seule chose que l'on devrait se demander est : 'Est-ce qu'ils sont bons ?' J'ai rencontré de bons acteurs noirs et blancs et j'ai aussi rencontré de mauvais acteurs blancs et noirs."

 

Ils ne nous restent plus qu'à en juger ! La grande première de la pièce a lieu le 7 juin 2016.

 

EDIT 09/01:

La teneur de l'entrevue entre Noma Dumezweni et "Evening Standard" devait initialement concerner son soutien à l'organisme "Multicultural Shakespeare" qui a pour projet d'examiner les acteurs noirs et asiatiques qui jouent des rôles shakespeariens. Mais l'interview a habilement dérivé sur la polémique.

 

Elle écrit aujourd'hui dans un tweet s'être fait #RitaSkeeterisé. Comprenez en langage potterrien, qu'elle remet quelque peu en cause la déontologie du journaliste de "Evening Standard" à l'instar de Rita Skeeter, personnage de la saga "Harry Potter" qui symbolise une presse en quête de sensationnel.


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    miis (vendredi, 08 janvier 2016 23:04)

    En gros ceux qui n'approuvent pas le choix de casting sont des cons incultes et ignorants qu'il faut "guérir" *_*
    Mais qu'elle manque de respect! Elle se prend pour qui au juste ?
    C'est définitif, elle ne sera JAMAIS Hermione!

  • #2

    Molly (vendredi, 08 janvier 2016 23:31)

    Perso cela ne me dérange pas qu'elle soit noir. C'est sur quand je lit un livre les personnages sont blanc (je suis blanche) sauf si c'est d'écrit spécifiquement . Cela me viens naturellement, mais si je les vois noir à l'écran après cela ne me choque pas.Pour Hermione qui est blanche à l'écran, de la savoir noir 15 ou 20 ans plus tard, ça nous change. Mais c'est carrément autre chose, ils ne l'on pas changé en cour de route. Et qu'elle soit noir ,si elle joue bien, ne me dérange pas du tout. Vraiment la couleur de peau ne me choque pas. Ce qui me dérange le plus c'est la polémique comme quoi Hermione n'aurait pas du finir avec Ron mais avec Harry. Mais là encore je m'en fou un peu car elle ne va pas réécrire son livre et la fin me conviens très bien. Pour conclure je souhaite à Noma Dumezweni de s'éclater en jouant ce rôle et dans mettre plein la vu à ses détracteurs.